Partagez | 
 

 DRAGON ♞ This way or an other way ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Chat du Cheshire
avatar
Le Chat du Cheshire

Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 22


Identity Card
× Je pense donc je suis:
× Liste des choses à faire:
× Couleur: DarkCyan
MessageSujet: DRAGON ♞ This way or an other way ?    Mer 2 Jan - 5:37

❝ DRAGON S. WESTERLUND ❞




Moi c'est Dragon Seven Westerlund mais tu peux m'appeler Dray. Je suis né(e) le 11 janvier à Paris, ce qui veut donc dire que j'ai 17 ans et que je suis élève en classe B. Au fait, je suis célibataire et hétéro'. Je suis le Chat du Cheshire, de Alice in Wonderland qui est donc un(e) conte. Quand j'interroge mon miroir, il me dit souvent que je ressemble à Valshe & Len Kagamine des Vocaloids
Partie facultative
J'ai la possibilité de prendre une forme autre qu'humaine : [X] Oui [ ] Non
J'ai des pouvoirs spéciaux : [X] Oui : Invisibilité

❝ Description mentale ❞
Je m'appelle Dragon. C'est le nom le plus pourri qui existe. Vous y croyez, vous, à un nom pareil ? Bah, faut croire que y a des parents qui ont une imagination assez tordue quand il s'agit de donner un prénom à leur fils. Manquerait plus qu'on me prenne pour un chat et ce serait la totale. Ah. Je rectifie. Je suis un chat. Plus précisément, je suis le Chat du Cheshire, le gros matou un peu dingue dans Alice au Pays des Merveilles. Je suis un excentrique, toujours prêt à faire une blague. Mon éternel sourire est bien connu et il m'arrive de m'amuser à effrayer les humains avec mon sourire qui parait parfois surdimensionné pour ma tête humaine. Dans le fond, je ne suis pas bien méchant mais j'aime faire chier mon monde, notamment en faisant tourner en bourrique ceux qui me confondraient avec Mr. Informations. Quand ils me demandent leur chemin, j'aime leur répondre quelque chose du genre : "Par cette voie... ou par celle-là, tout dépend ~". Et, c'est le plus marrant, les gens empruntent le mauvais chemin et se paument lamentablement. J'adore ça et de toutes façon, on ne saurait dire à première vue si je suis gentil ou non, mon visage angélique laisse à penser que je suis sage comme une image, mais mon allure de petit prétentieux case ce mirage et laisse place au doute. Dans le genre chieur professionnel, je suis plutôt bon mais il y a pire que moi. Du genre Ella. Et si elle, c'est la Number One des chieuses, moi je suis le Number One des farceurs. Je ne vis que pour ça. Mais, bizarrement, je me concentre uniquement sur les jolies filles ou les gens qui me tapent sur le système. Une blague pourrie par-ci, un seau d'eau par-là... rien de mieux pour se détendre que de se foutre de la gueule des autres. Bon, j'ai pas vraiment un mauvais fond, j'ai juste subi l'influence de mon passé de gros matou rayé au sourire un peu sadique. On dit de moi que je suis assez vantard et je me montre souvent manipulateur pour arriver à mes fins. Cela dit, je suis assez capricieux et j'en fais voir de toutes les couleurs si je ne suis pas satisfait. Faut dire que je suis aussi un fils à papa, pourri gâté jusqu'à la moelle. J'aime être choyé, être le centre de l'attention. Si on regarde quelqu'un d'autre que moi, ça ne va pas, je me sens mal et je ferais tout pour voler la vedette. J'ai peut-être plus d'ennemis que d'amis mais je suis très protecteur envers eux. Pour moi, ils représentent ma famille et je monte au plafond dès qu'on parle d'eux. Je suis assez possessif et je montre littéralement les dents quand on s'en prend à ceux qui me sont chers. Bon, je dis ça, mais mon jeu favori c'est tout de même de charmer les demoiselles (bizarrement, y en a une qui est totalement réfractaire à ça et qui porte le titre de NumberOne des ChieusesProfessionnelles. Ah bah, maintenant on sait pourquoi...). Malgré mon penchant de farceur invétéré, je suis pas très loquace. Je m'acharne à me conduire comme un débile profond mais j'ai quand même un quotient intellectuel plus élevé que la normale. Cheshire, c'était pas qu'un gros matou souriant, vous savez. Mais j'ai pas contre conservé cette sale manie de rester impassible en toutes circonstances. Notamment quand Ella se met à papoter allègrement en cours et qu'elle m'accuse ensuite. Ah, cette fille est une véritable diablesse. Ma petite Alice que j'aime emmerder, surtout depuis que je l'ai retrouvée incarnée en la jolie petite personne d'Ella-Cordélia. Fifille, toi et moi, ce n'est que le début de round, on en a pas encore fini. Dans tous les sens du terme.


❝ Description physique ❞
Je suis beau, je le sais, inutile de dire le contraire. Même le miroir de la belle-mère de Blanche Neige est d'accord là-dessus... okay, okay, je l'ai peut-être un petit peu menacé de le briser s'il ne disait pas ce que je voulais entendre mais bon... ça ne change rien au fait que j'aie une belle gueule.
J'ai une peau assez pâle, dû au fait que je passe très peu de temps exposé au soleil. Faire bronzette, très peu pour moi. Je ne suis pas très très musclé, n'oubliez pas que je suis quand même un chat, à la base. J'ai ma musculature féline, tout en souplesse et agilité. J'adore grimper dans les arbres pour faire une petite sieste. Et espionner les gens, mais ça, vous n'êtes pas censé le savoir.
J'ai une épaisse tignasse blonde dont je prend énormément soin, pire qu'une fille. Mes cheveux, c'est sacré, donc pas touche ou j'te bouffe la papatte. Parfois, mes mèches trahissent mes origines en formant deux petites pointes semblables à des oreilles, que je dois aplatir sur mon crâne. Ça fait toujours bien rire miss Alice. Mes mèches me tombent inlassablement devant les yeux et je les remet toujours aussi inlassablement derrière mes oreilles, pour qu'ils retombent aussi sec. Mais je n'ai pas le cœur à les couper. Vous connaissez des chats qui aiment qu'on leur coupe la fourrure, vous ? Mes yeux sont bleus, très grands, et il y brille toujours une lueur malicieuse, l'envie de s'amuser aux dépends des autres. Mon grand plaisir, c'est mettre des lentilles de couleurs, c'est la petite touche de fantaisie journalière. Yeux vairons, dorés, bleus, vert ou encore violets, tout y passe. Mon nez, bah, il est tout ce qu'il y a de plus normal chez un type comme moi : il est tout simplement parfait. Ma bouche, quant à elle, est encore plus que parfaite. C'est normal après tout, je suis tout de même le Chat du Cheshire, le matou dont le sourire a fait frissonner des générations entières, le chat dont le sourire occupe la première place dans le classement des plus grands sourires, juste devant celui du Joker du Batman. Pour le reste, mon corps est assez banal, proportionné comme il le faut. Du haut de mon mètre septante-cinq, je suis dans la moyenne générale mais j'avoue que cette taille me paraît idéale juste parce que je dépasse d'une bonne tête la petite Ella, à son grand regret. Inutile de préciser que je la taquine très souvent à cause de ça. Et, oh que j'aime le dire, ça l'emmerde à un point inimaginable. Et moi ça me fait marrer comme un dingue. Point de vue style vestimentaire, j'aime pas les trucs trop tape-à-l"œil mais pas la banalité non plus. Il faut un juste milieu, tout de même. J'ai un petit faible pour tout ce qui est luxueux et, comme papa est riche aux as, je peux me permettre pas mal de folies. Généralement, ce sont des chemises de grande marque ou de discrts bijoux, tels qu'une petite chaîne dont le pendentif est à l'effigie de mon incroyable sourire de chat timbré, ou encore une petite gourmette. Rien de bien ostentatoire, quoi.
J'ai également une belle voix, que je cache. Je fredonne de temps à autre et je sais qu'Ella aussi à une jolie voix. Ça serait marrant, un duo entre nous... Bref.
Comme ma véritable forme est celle d'un chat rayé, j'ai une sorte de deuxième apparence. Autant le dire tout de suite : non, je ne me transforme pas en chat. Du moins, pas totalement. Je peux avoir de longues griffes rétractables, des oreilles de chat et la queue assortie, changer de couleur de peau et de chevelure (très marrant quand je commence à devenir un mec au corps rayé) mais je ne me transforme pas vraiment en chat. Paraît que j'y arriverais plus tard, quand je deviendrais plus âgé. Perso, me retrouver un jour à quatre pattes et dix fois plus petit que Miss Alice, non merci.


❝ Biographie ❞
Moi c'est Dragon. Nan, je suis pas un gros reptile cracheur de feu. Je suis un chat. Enfin, j'étais un chat, à l'origine. Mais ça on s'en contrefiche, moi j'veux vous parler de ma vie actuelle. Mon passé de matou à quatre pattes, j'en parle pas avec les gens que je connais pas. Namého.

Je suis donc né dans la famille Werstelund, famille mi-française mi-allemande, un onze janvier. Moi qui déteste le froid, je suis né en plein dedans. Papa c'est un gros industriel, riche aux as. Maman, c'est une jeune femme à la santé fragile que ma naissance à obligée à rester cloîtrée dans son lit. Alors bon, pour l'affection maternelle, on repassera, hein. J'ai été élevé par une nourrice, mon père étant accaparé par son boulot et ma mère, bah, toujours coincée dans son lit avec ses tonnes de médicaments. J'ai reçu une éducation tout à fait banale, bien que stricte et sévère, voir brutale quand je me montrais trop turbulent. J'étais déjà une tornade, quand j'étais aussi haut que deux pommes. Mes années de crèche et de maternelles ne se firent pas sans peine, je tiens à le préciser. Enfin, moi ça allait, mais les puéricultrices, elles en ont bavé, je peux vous l'assurer. Une fois fichu en primaires, on a découvert que j'étais ce qu'on nomme généralement un surdoué. Je progressais bien plus vite que les autres élèves et je m'ennuyais mortellement en cours. Rester assis sur une chaise toute la journée était quelque chose d'atroce pour la petite boule d'énergie que j'étais. Et que je suis toujours. Au final, on a dû engager des professeurs particuliers et m'instruire à la maison. D'un côté, c'était cool de se dire qu'on avait des précepteurs privé mais bon, d'un autre côté, j'avais pas d'amis avec lesquels parler et rigoler, jouer au foot ou déranger le cours. Un peu déprimant, du coup. J'ai passé mes premières années à la maison, avec de vieux profs rabougris qui maniaient aussi bien la baguette d'osier que la grammaire française, au grand désarroi de des doigts un peu trop souvent frappés à cause de mon indiscipline grandissante. J'avais trois ans quand la petite cigogne a déposé chez moi une petite sœur du nom aussi débile que le mien, mais moins pourri : Candy. Je l'avoue, j'ai détesté ma sœur quand elle est arrivée. Parce qu'à cause d'elle, Maman est passée de l'autre côté, trop faible au moment de l'accouchement. Naturellement, pour moi, Candy était responsable de la disparition de ma mère.

Quand je fut assez âgé que pour comprendre que ce n'était pas la faute de Candy si Maman avait trépassé mais juste sa santé trop fragile, j'avais sept ans. Peu à peu, je commençais à apprécier ma jolie sœurette. Je vis très vite que mon père préférait ma petite sœur, bien plus calme que moi. Sans cesse j'entendais de sa bouche des « Si seulement tu pouvais prendre exemple sur Candy » ou encore des « Cesse donc tes pitreries Dragon ! Regarde un peu ta sœur ! Est-ce qu'elle fait autant de bêtises que toi ? Non, n'est-ce pas ? » J'avoue qu'à force, ça m'a fatigué d'entendre tant de reproches et je me suis un petit peu calmé. Un tout petit peu, hein. Je suis tout de même resté un gamin turbulent. A ce moment, son entreprise était florissante et papa partait souvent à gauche et à droite pour ses contrats. Ça, ce n'était guère dérangeant. Ce qui me dérangeait, dans ces voyages, c'était qu'il emmenait Candy. Et me laissait à la maison, avec mes austères professeurs. Par pur esprit de vengeance, j'ai fait de leur vie à la maison un véritable calvaire. Je ne voulais plus voir personne. J'en avais ma claque d'être toujours relégué au second plan, derrière ma petite sœur. J'étais l'aîné, bordel ! Mes professeurs finirent par abandonner le combat et firent gentiment savoir à mon paternel qu'ils quittaient leur boulot, histoire de prendre un peu de vacances. J'avais dix ans à ce moment-là et j'étais souvent de très mauvaise humeur. Je dormais mal, mes rêves se résumaient ) un gros chat rayé au sourire impossible qui me parlait, bien que je ne comprennent strictement rien. Et je ne me souvenais jamais de ce qu'il racontait le matou au sourire flippant. J'en devenais encore plus turbulent qu'avant, frustré et assez colérique. Finalement, mon père décida de m'envoyer dans une famille de sa connaissance où je serais repris en main. Pour être franc, je m'en fichais pas mal, j'allais certainement les dégoûter de ma présence, comme pour mes profs et ma nourrice.

J'avais donc onze ans que je fus catapulté en Angleterre, à Londres plus précisément, dans la famille Everwall. De riches bourgeois un peu hypocrites sur les bords. A peine rencontrés, j'avais déjà envie de les envoyer balader. Mais bon, j'étais bien élevé alors j'ai sourit hypocritement en leur disant combien j'étais heureux de me retrouver coincé avec eux pour les prochaines années. Puis ils m'ont présenté à leur fille aînée, Ella-Cordélia. On avait le même âge et je l'ai tout de suite étiquetée Petite Peste. On se ressemblait, avec nos cheveux blonds et nos yeux bleus, j'ai trouvé ça marrant. Son prénom aussi m'a bien fait rire. Okay, moi j'étais un reptile cracheur de feu, mais elle, oh mon dieu, c'était juste imbuvable. Et bien que je l'ai à peine rencontrée, j'avais l'impression de la connaître depuis toujours. Quand je lui parlais, j'avais toujours envie de l'appeler Alice. Et dans mes rêves, non seulement y avait encore ce gros matou, mais y avait une petite fille qui ressemblait à Ella. J'en devenais dingue, j'étais tout le temps de mauvaise humeur et j'envoyais balader sans remords les gens. Puis le déclic s'est fait. Brutalement.

On jouait dans le jardin, Ella et moi. Le jeu du chat et de la souris, avec moi dans le rôle du chat. Pour déconner, j'étais monté dans un arbre et m'étais allongé sur une grosse branche, observant Ella qui me criait de redescendre, parce que c'était dangereux et bla bla bla. Je l'ai pas écoutée, bien sûr. J'ai sourit. Et j'ai cligné des yeux. Ouh, mauvaise idée. Quand j'ai rouvert les yeux, y avait plus de Ella. Plus de jardin des Everwall non plus. Nan, j'étais toujours sur mon arbre mais j'étais dans une forêt bizarre. Avec la fille blonde de mon rêve qui me rouspétait dessus. Apeuré, j'ai voulu reculer. Je suis tombé. Et je me suis retrouvé sur le dos, avec une Ella inquiète penchée au-dessus de moi. Un nom me brûlait les lèvres. Cheshire. Le regard inquiet d'Ella me rendit nauséeux. Je voulais pas qu'on s'inquiète, mon seul amusement dans cette vie pourrie, c'était ennuyer les gens, les énerver au possible. Et la voir s'inquiéter pour une bête chute m'énervait un peu, je devais l'avouer.
« Arrête un peu ton cinéma Alice ! »
Le nom m'avait échappé. Je ne comprenait pas pourquoi je l'avais appelée ainsi. Au moment même où j'avais prononcé ces mots, les yeux d'Ella se voilèrent. Surpris, je la secouais légèrement et elle me fixa, éberluée. Nous l'étions tous les deux, en fait.
« Pourquoi Alice... ? Moi c'est Ella, non mais ! »
« Mais j'en sais rien, bordel ! »
Puis elle prononça un nom.
« Cheshire ? »
Les pièces du puzzle se mettaient lentement mais sûrement en place dans ma petite tête. Je n'étais pas un génie pour rien. Je reculais d'un pas, abasourdi par ce que je découvrais.
« Nan, nan ! J'veux pas ! J'veux pas être un chat, bordel ! »
Tout mais pas ça ! J'étais humain, je le savais. Je ne pouvais pas être autre chose. Sinon j'étais un extra-terrestre vert venu dans une soucoupe volante. Oui mais alors, pourquoi est-ce qu'une petite voix au fond de moi me répétais que j'étais le Chat du Cheshire, que j'étais loin d'être un simple humain ? Je n'eus pas vraiment le temps d'approfondir la question parce qu'Ella se mit à me hurler dessus, criant que j'avais fais quelque chose d'horriblement dangereux et patati et patata. Je l'écoutais à peine, trop choqué par le décor qui venait à nouveau de changer. Okay, j'étais bon pour l'asile psychiatrique, là. Ella continuait son sermon sans se rendre compte que je venais de brusquement... rétrécir. J'avais une très belle vue sur ses pieds et mes propres mains étaient toutes poilues et ressemblaient beaucoup trop à celles d'un chat. Alors j'avais fait la seule chose possible ; j'avais fui dans ma chambre, enfermé à double tour, jetant mon exemplaire d'Alice au Pays des Merveilles dans la cheminée. Je refusais d'être un chat, point barre. Même si au fond de moi, je savais que je ne pourrais fuir la réalité très longtemps.

Bon, je dois l'avouer, je me suis très vite fait à l'idée d'être un truc poilu sur quatre pattes. Et ça m'a carrément plu quand j'ai découvert que j'avais conservé le pouvoir d'invisibilité de mon alter ego félin. Whaaa, la classe. C'est carrément dément quand je me pointe dans la chambre de miss Alice sans la tête ou des bouts de visage. En parlant d'elle, d'ailleurs... ensemble, nous avons fait des recherches, pour savoir un peu pourquoi on était des personnages de contes. On a farfouillé dans nos souvenirs, lu de vieux bouquins à l'odeur abominable. On a également découvert que ma soeur, Candy, et mon père était humains, de simples humains. Je vous dis pas la galère pour leur cacher qui on était vraiment, Ella et moi. Faut dire qu'on a eu un coup de chance. Un matin, nous avons reçu deux lettres, deux invitations à intégrer le Wonderland High, un pensionnat assez réputé. Les souvenirs sont remontés et nous nous sommes rappelés que cette académie avait été créée pour les gens comme nous, les échappés des contes et des légendes. Nous avions 14 ans. Notre arrivée ne passa pas inaperçue, particulièrement pour les non-humains. Nous étions déjà un duo de choc dans le conte, alors dans la réalité, je vous dit pas ce que ça donne, vous imaginerez très bien tout seuls. Rapidement, nous nous taillâmes une solide réputation, moi de fouteur de merde farceur et Ella de chichiteuse professionnelle. Notre jeu favori reste de nous titiller l'un l'autre, même si on sait qu'au fond, cette attitude gamine cache certainement autre chose. Mais on s'en fout et on continue à se taper dessus. And now, let's go to the Wonderful Reality !


❝ Derrière l'écran ❞
Ton pseudo : Sweetie
Ta date de naissance : 11/01
Comment es-tu arrivé chez nous ? Par la poste
Activité sur une échelle de 1 à 10 : Entre 7 et 9... heu, 8 quoi.
Ton avis sur le forum : Très coloré ?
Quelque chose à ajouter ? Naaaan
Le code du règlement : validé par moi-même


(c) Sweetie


Dernière édition par Dragon S. Westerlund le Dim 20 Jan - 2:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chat du Cheshire
avatar
Le Chat du Cheshire

Messages : 48
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 22


Identity Card
× Je pense donc je suis:
× Liste des choses à faire:
× Couleur: DarkCyan
MessageSujet: Re: DRAGON ♞ This way or an other way ?    Sam 19 Jan - 21:48

Voili voilou, j'ai achevé ma fiche. Reine Bonbon, j'attends donc ton jugement rose à p'tits pois Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Fondateur
avatar
Compte Fondateur

Messages : 38
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: DRAGON ♞ This way or an other way ?    Dim 20 Jan - 1:30

WELCOME TO A WONDERFUL WORLD
Parce que tout labeur est récompensé, nous te décernons la Médaille des Validés. Quelques règles à suivre afin de la conserver ~

Avoir compris et suivre le règlement tu devras.
Surveiller ton orthographe tu tâcheras.
Être sage tu essayeras.
Réserver ta couleur de RP et ton avatar tu n'oublieras pas .
Contacter Grand Chef Lama ou Reine Barbe-à-Papa tu n'hésiteras pas.
Donner des cookies au Staff tu ne négligeras pas.


Mais surtout t'amuser tu feras ! Bon jeu !

Je n'ai absolument rien à rajouter ! Ta fiche est superbe ^^ ! J'ai bien rit en la lisant ! Je vérouille et déplace !

Par les pouvoirs du Grand Lama et des Barbe-à-Papa, je te déclare officiellement validé(e) !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnight-fairytales.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: DRAGON ♞ This way or an other way ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

DRAGON ♞ This way or an other way ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles
» Au Dragon Vert
» DRAGON vs GGHH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration des personnages :: Présentations :: Fiches validées :: Contes-